3 conseils pour bien communiquer en 2015

Si vous êtes jeune entrepreneur comme moi, et vous êtes déterminé à améliorer la performance de votre site internet, vous dévorez les meilleurs blogs, articles et conseils disponibles sur le net. Au mieux, vous en ressortez inspiré, mais on se sent souvent abattu par l'étendue des possibilités, par la quantité d’outils technologiques disponibles et surtout par leur nature complexe. Ces outils sont pourtant disponibles à tous, moyennant du temps et des idées, bien sûr.

Comment digérer la pléthore d'information, conseils et outils qui nous sont "offerts" sur le net? Comment s'y prendre afin d’en profiter?

Pour ne pas vous sentir écrasé par ce flot d'information et d'outils, laissez de côté le chaos ambiant, et posez-vous les questions qui vous feront avancer. Réfléchissez calmement, en prenant le temps nécessaire de trouver les réponses appropriées pour vous, votre entreprise et vos inspirations.

D'abord, à qui s'adresse votre site et quel est l'objectif désiré de l'interaction avec vos visiteurs?

1. Si vous voulez développer des pistes, vous devez offrir des articles pertinents : sur-mesure pour vos clients et cibles, et toujours d'actualité. Des informations détaillées sur votre entreprise et sur vous-même seront aussi un plus, le but étant de générer un intérêt soutenu qui encouragera une prise de contact au moment voulu.

2. Si vous souhaitez établir le leadership intellectuel sur votre marché, c'est à travers un blog, avec un contenu de qualité, régulier et approfondi. Vous voulez montrer non seulement le savoir-faire de votre équipe, mais aussi votre expertise. En établissant le leadership intellectuel dans votre secteur, vous devenez le choix naturel de votre groupe cible.

3. Si vous voudrez générer des ventes, il vaut mieux se concentrer sur le SEO (Optimisation des Moteurs de Recherche) et sur l'affichage marketing, afin de créer une expérience utilisateur très riche. Créez du trafic vers votre site et récompensez les internautes d'une expérience en ligne qui leur donnera envie d'acheter immédiatement vos produits ou votre service.

L’important est de connaître vos besoins avant de mettre en place votre stratégie. Ces indications, une fois déterminées, seront précieuses pour tous les intervenants sur vos projets (comme votre agence de com’...). Quand la direction qu'on souhaite prendre est claire, l'avalanche des informations qui viennent à nous est beaucoup plus facile à aborder - et bien plus utile.

 

Un projet de communication ? Contactez-nous


Posted
AuthorCatherine Bonargent
CategoriesMarketing

Des infographics (information graphics ou "informations traitées sous forme graphique") prolifèrent depuis un certain temps sur le web, illustrant une variété de sujets aussi différents que «l'impact des couleurs sur les actes d’achat» ou «la répartition des revenus de Google en 2011". La recherche sur internet du terme "Infographics" a augmenté de 800% au cours des deux dernières années. Par ailleurs, il est prouvé que le cerveau traite les images plus facilement que les mots, et avec beaucoup moins d'effort mental.

 Il y a autant de styles d’infographics qu’il y a de sujets à traiter

Il y a autant de styles d’infographics qu’il y a de sujets à traiter

Ce type particulier d'illustration est caractérisé par son format, qui n'est généralement pas large et très long. Le nombre d'outils disponibles et de logiciels en libre accès sur internet a facilité la création des infographics par les internautes. Les sites de médias sociaux ont également contribué à répandre ces graphiques un peu partout.

  http://www.fastcodesign.com/1664719/infographic-of-the-day-why-should-you-care-about-typography

 http://www.fastcodesign.com/1664719/infographic-of-the-day-why-should-you-care-about-typography

Dans leur forme traditionnelle (cartes météorologiques, signalisation de transport ou données statistiques), ou revisitée, les infographics fournissent un moyen très visuel de transmettre et de comprendre l'information. Les exemples donnés ci-dessous appartiennent à la nouvelle tendance, une solution alternative aux présentations textuelles classiques.

infographic_3.jpg
Posted
AuthorCatherine Bonargent

Depuis la naissance de Facebook en 2004, les médias sociaux se sont installés dans nos vies privées et professionnelles, et sont devenus quasiment incontournables. Facebook, Twitter, Pinterest, Linkedin… leurs réussites nous prouvent que le phénomène est loin d'être terminé, et le développement de nouvelles plateformes nous indique que cette tendance n'est pas passagère. Ces nouveaux médias ouvrent une voie de communication en ligne qui va au delà d'un site, vers une interaction "en direct", notamment avec ses clients et prospects. Est-ce adapté à toutes les entreprises ?

shake.png

Les médias sociaux en tant qu'outil marketing tiennent une place particulière dans le monde des affaires, surtout pour le B2B. Dans ces lieux virtuels d'interaction, il est parfois difficile de distinguer la frontière entre le “privé” et le “professionnel”. D’ailleurs, les plateformes les plus populaires - Facebook, Twitter ou Google+ - ne font pas vraiment la distinction : les comptes “pro” et “particulier” se mêlent d'une manière homogène. Situation délicate pour une entreprise souhaitant y participer...

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, promouvoir l'image de son entreprise au travers de ces réseaux n'est pas un loisir. Avec son e-réputation en ligne de mire, les enjeux pour une société ne sont pas du tout anodins. Même gratuite, l’utilisation de ces plateformes demande du temps et de l’énergie. Alors, comment implémenter ces nouvelles possibilités de communication ? Avec une bonne dose de complaisance et une certaine authenticité, dirons-nous… Mais plus concrètement, 
voici 4 conseils pour commencer :

1. Stratégie avant tout
- Choisissez vos plateformes médias en fonction des besoins de votre entreprise et pas selon vos goûts personnels ou ceux de vos collaborateurs. Recherchez les forces et les faiblesses de chaque plateforme pour déterminer si elle sert vos objectifs.

- Faites de la veille concurrentielle : vérifiez si les plateformes sont bien entretenues, examinez les contenus, lisez les commentaires des followers…

- Ne confiez pas la création de votre réseau aux stagiaires, ou aux ‘jeunes’ de vos bureaux sous prétexte qu'ils “connaissent bien Facebook”. Á moins de leur confier aussi la gestion de l'image de votre société, il y a des forts risques de dérapage.

2. Éviter trop de plateformes
- Régulez le nombre de plateformes selon les moyens disponibles pour les exploiter. Mieux vaut un compte unique bien géré, que plusieurs mal entretenus.

Pour faire le tri : Étudiez le fonctionnement de chaque plateforme ; elles ont toutes des styles et des caractéristiques différents. Si les subtilités d'une plateforme vous échappent, dans l’immédiat, choisissez-en une autre.

million.png

3. Contenu
Avoir un contenu qui vaut le détour est primordial. Mais souvent, l'effort nécessaire pour le trouver et le renouveler continuellement est sous-estimé.

- Définissez le type d'information que vous souhaitez diffuser, suivant vos objectifs. La fréquence du postage, le nombre de personnes disponibles etc., déterminera l'organisation à mettre en place.

- Prévoyez un calendrier éditorial avec au moins 3 mois d'avance. Les contenus seront bien évidemment différents pour chaque plateforme - il est difficile de prôner l’authenticité avec du copier-coller.

4. Patience
- Ne sous-estimez pas le temps de la mise en place de votre réseau, ni de son efficacité. Le développement de contenu, l'établissement d'un calendrier, l'écriture, l'édition, le temps de poster, les interactions, les réponses, et peut-être même la production de photos, de vidéos, sans oublier le graphisme, l'analyse… Une étude américaine (2) menée auprès de 462 PME montre que 43% d'entre elles passent 6 heures par semaine sur les médias sociaux.

gens.png

La valeur des médias sociaux se trouve dans les relations que nous construisons. Avant de vanter ses produits ou ses services, il faut engager un vrai dialogue - c'est la raison d'être des réseaux. L'échange en direct est une formidable opportunité de connaître les sentiments des personnes s'intéressant à votre activité.

Décourageant ? Pas nécessairement… La bonne nouvelle est que l’expérimentation est permise (et la gratuité des plateformes la facilite encore plus).  Le meilleur moyen de les découvrir est de sauter à pieds joints : choisissez un site, inscrivez-vous et faites-en le tour. Au début on se sent un peu perdu, mais très rapidement on commence à comprendre le fonctionnement, les intérêts… Par ailleurs, il y a de fortes chances que vous y trouviez déjà des clients et des connaissances.

Actuellement en France, les entreprises rechignent à s'aventurer pleinement sur ces nouveaux terrains - moins de 60% (3). Par manque de connaissance, manque de temps ou manque de moyens, cette démarche est souvent reléguée au bas de la liste des priorités. Mais ce chiffre change très rapidement… La démarche mériterait bien un peu de réflexion.


(1) Etude MEDIA VENTILO
(2) Etude Vertical Response
(3) Etude IDAOS
Illustrations : Nodrama

Sources :

How Much Time, Money Do Small Businesses Spend on Social Media? [Infographic]

Médias sociaux dans l'entreprise : bilan et nouveaux défis

Savoir Plus :

Etude IDAOS : Les entreprises et les réseaux sociaux : je t'aime moi non plus...

50 Chiffres Clés Social Média pour 2013

Pros & Cons of 6 Social Media Channels [Infographic]

Posted
AuthorCatherine Bonargent
CategoriesInternet